Centre international de recherche sur le givrage atmosphérique et l’ingénierie des réseaux électriques (CENGIVRE)

Le Centre international de recherche sur le givrage atmosphérique et l’ingénierie des réseaux électriques (CENGIVRE) a été créé en novembre 2003, dans le but de coordonner les activités des unités de recherche sur le givrage atmosphérique à l’UQAC, de regrouper des expertises et des ressources et de consolider le leadership international de l’UQAC dans ce domaine. Les unités de recherche du CENGIVRE sont les suivantes : la Chaire industrielle sur le givrage atmosphérique des équipements des réseaux électriques (CIGELE), le Laboratoire international des matériaux antigivre (LIMA), la Chaire de recherche du Canada, niveau 1, sur l’ingénierie du givrage des réseaux électriques (INGIVRE), la  Chaire de recherche du Canada sur les isolants liquides et mixtes en électrotechnologie (ISOLIME),  le Groupe de recherche sur l’énergie renouvelable et l’impact du climat nordique (GREEN) et le Laboratoire d’identification et de commande des machines électriques (LICOME). Le principal rôle du CENGIVRE est de fournir ressources et soutien supplémentaires aux unités regroupées, de permettre une utilisation plus efficace des ressources et équipements et d’assurer le partage de l’information entre les unités.

La recherche sur le givrage a pris son essor en 1974 par la création de l’Équipe de l’ingénierie de l’environnement atmosphérique, ce qui a mené à la formation du Groupe de recherche en ingénierie de l’environnement atmosphérique (GRIEA) en 1983, dont l’expansion rapide a mené à l’instauration d’autres unités de recherche, comme la CIGELE, en 1997, le LIMA en 1998, et l’INGIVRE en 2003. L’établissement du CENGIVRE, en 2003, est la continuation logique de l’évolution de la recherche dans le domaine du givrage atmosphérique et de l’ingénierie des réseaux électriques.

Titulaire : Masoud Farzaneh
Téléphone : 418 545-5011, poste 5044
Courrier électronique
Site web